Vous aimez la planète ? Votez pour notre projet !

Wipsea est partenaire d’un projet citoyen mené par ARTIO, association des étudiants du master IEGB de l’université de Montpellier. Objectif : aider les propriétaires de jardins à connaître et préserver la biodiversité patrimoniale méditerranéenne dans un contexte de changement climatique. Aujourd’hui, vous avez la possibilité de soutenir concrètement ce projet. C’est facile et rapide : il vous suffit de voter ! On vous explique.

 

Il y a cinq ans, les étudiants du Master Ingénierie en Ecologie et en Gestion de la Biodiversité (IEGB) ont lancé, via l’association ARTIO, un inventaire de la biodiversité communale dans des communes autour de Montpellier. Cet inventaire biologique vise à répertorier les espèces animales et végétales présentes sur une commune donnée ; mais c’est en même temps une démarche active de communication et de sensibilisation du public, et des propriétaires de jardins en particulier. « Lors de restitutions des inventaires communaux, plusieurs propriétaires nous ont demandé si ce travail pouvait être mené dans leur jardin, explique Julien Gazal, président de l’association ARTIO et étudiant du Master IEGB. Une démarche approfondie a alors pu commencer à leurs côtés sur la partie inventaire pure, mais aussi sur le lien entre les écosystèmes des jardins et le changement climatique ou bien les interactions avec les activités humaines ».

Visuel-IEGB01
Et c’est là que Wipsea intervient : « Ce travail consiste aussi à permettre au propriétaire de suivre dans le temps les espèces présentes dans son jardin et de visualiser ainsi les effets de sa gestion patrimoniale, complète Gwénaël Duclos, fondateur de Wipsea. Plusieurs équipements techniques sont nécessaires pour cette phase, notamment des pièges-photos pour collecter des milliers d’images qui sont par la suite analysées par la solution Wipsea et restituées au propriétaire ». A ce stade, les étudiants souhaitent assurer le diagnostic et le suivi d’environ 20 jardins par an, dans la région de Montpellier. En parallèle, ils posent déjà les jalons du développement futur de ce projet, en lien avec le Réseau Français des Etudiants en Développement Durable (REFEDD). Une première extension possible serait avec l’université de Rennes.

Du local à l’international

La semaine dernière, ce projet de diversité citoyenne baptisé « Yes In My BackYard » (YIMBY) a remporté un beau défi… ou plutôt la première étape d’un beau défi ! Il fait partie des 419 projets sélectionnés (sur un total de 1 174 !) par l’appel à initiative « Mon projet pour la planète ». Cette initiative du Ministère de la transition écologique et solidaire, de l’Ademe et de l’Agence Française pour la Biodiversité va distribuer un budget participatif de 3 millions d’euros, dans le prolongement du Plan Climat de 2017, afin de valoriser et faciliter l’essaimage de projets citoyens dans les domaines de la biodiversité, de l’économie circulaire ou de l’énergie.

Visuel-IEGB02

« Le financement demandé dans le cadre de ‘Mon projet pour la planète’ permettra d’acheter les pièges-photo et les licences du logiciel d’analyse d’images pour équiper les ordinateurs de la salle de travaux pratiques du master IEGB. Nous avons également prévu d’adapter le dispositif avancé de détection et de traitement automatique de l’image pour reconnaître les espèces, détaille Gwénaël Duclos, de Wipsea. Une fois mis au point et validé sur Montpellier, le projet passera réellement à la vitesse supérieure sur la base du déploiement d’un module pédagogique via le REFEDD. Cela en facilitera l’implémentation à l’échelle nationale… et pourquoi pas internationale, pour avoir un impact sur toute la Planète ! ».

Faites passer le message à vos amis, vos voisins, à tous les amoureux de la nature ou, simplement, à tous ceux qui s’intéressent au futur de notre planète. « La biodiversité ordinaire est celle de tous, défend Olivier Thaler, responsable du Master IEGB. C’est notre patrimoine et, plus encore, notre responsabilité. »

– Florenvironnement –

SOUTENEZ DES MAINTENANT NOTRE PROJET !

Jusqu’au 11 mai en cliquant sur « Voter pour » sur cette page

PS: si vous n’arrivez pas à voter pour des raisons techniques, envoyez votre adresse mail à contact@wipsea.com et je me chargerai de voter pour vous…


Plus d’infos :
Notre projet « Yes In My Backyard »
L’inventaire de la biodiversité communale
L’appel à initiative « Mon projet pour la planète »

Harmony

Le logiciel Harmony vous permet de gagner du temps pendant l’analyse de vos photos de faune sauvage, qu’elles proviennent d’un appareil photo, d’un piège-photo ou d’un drone.

Lorsque vous revenez à votre bureau après une mission de collecte de données sur le terrain, il vous suffit de transférer vos photos sur votre PC et de lancer le logiciel Harmony. En créant un nouveau projet pour cette mission, vous êtes invités à pointer sur le répertoire où sont stockées vos photos. Puis, il vous suffit de lancer la détection automatique pour voir apparaître les résultats à l’écran…

Vous pouvez ensuite demander à séparer les photos vides de celles contenant des mammifères et de celles contenant des oiseaux. Enfin, un fichier peut être produit pour vous permettre d’intégrer ces résultats dans votre base de donnée existante.

Il existe déjà plusieurs versions de ce logiciel, par exemple, il est déjà capable de détecter des tortues marines ou des baleines à bosse sur des photos prises par un drone, de détecter des activités nautiques (bateaux à moteur de plaisance, voiliers, zodiacs, plates…) et peut être adapté pour répondre à vos besoins spécifiques.

Pour de plus amples informations, nous vous invitons à prendre contact avec nous: Contact

Si vous préférez avoir accès à ces algorithmes sans investir dans un logiciel, nous avons aussi une solution à vous proposer: WIPSAAS